Twister City

Bienvenue sur mon blog. BD, salsa, humour, cirque, cinéma, littérature, psychologie, musique, réflexions, discussions. Apprenons à être jazzycoolos...

11 décembre 2009

2012

Synopsys : La terre explose, et les gens vont tous mourir. Tout pète dans tous les sens, sauf la bonne morale qui, elle, reste saine et sauve. Et franchement c'est heureux, parce que quand on voit les jeunes de nos jours qui n'ont plus aucune valeur, ils feraient mieux d'aller voir ce film et d'en prendre de la graine, beau saigne !


Ce film se trimballe des clichés monumentaux et flirte glueusement avec tous les bons gros poncifs de la bonne morale judéo-chrétienne. Le scénario est cousu de fil blanc et les personnages ont des profils psychologiques autant étoffés que celui d'un paillasson à air comprimé.

L'action (en mode gros pompier) et les effets spéciaux (en mode surenchère) sont quand même au rendez-vous, alternants avec de belles scènes dégoulinantes de mièvrerie. Le connaisseur appréciera donc le moment où une faille coupe New-York (ou je ne sais plus quelle ville américaine, on s'en fout en fait) en deux et que des métros jaillissent de part et d'autre de l'ouverture (au passage, manquant de peu l'avion dans lequel nos héros se trouvent).

Une autre faille coupe la Chappelle Sixtine en deux (également) en passant pile poil sur la fresque représentant Adam et Dieu et séparant leurs deux mains...

Mais bon, que le Vatican se rassure, le Président Américain fait sa prière bien comme il faut alors que tout explose autour de lui. Et au passage, en bon Président Américain, il reste mourir avec son peuple plutôt d'avoir la vie sauve dans une arche (spécialement prévue pour sauver les plus fortunés de la catastrophe).

Ce film nous offre donc de précieuses informations sur la conduite à tenir en cas de catastrophe naturelle mondiale :

  • Si vous êtes avec une femme qui a des enfants qui ne sont pas de vous, et que le père revient inopinément, vous êtes certain de mourir (même si vous vous entendez très bien avec la petite famille et que le père est un loser).
  • Si vous êtes un père qui a lâché sa famille pour écrire un bouquin pourri, il vous suffit de faire copain-copain avec le mec qui baise votre ex-femme (et qui s'entend bien avec vos gamins, je le rappelle) et cela vous lavera de vos péchés et vous sauvera la vie.
  • Si vous êtes russe, ex-boxeur, légèrement vénal, avec une grosse voix de fumeur de cigare et une large surcharge pondéral, vous êtes mort.
  • Si vous êtes une fausse-blonde style bimbo qui s'est faite refaire les seins et que vous trainez un chihuahua, ne cherchez pas, vous êtes morte également (en revanche, le chihuahua survivra lui).
  • D'une manière générale, tous les mecs un peu trop russes, un peu trop fumeurs de joint, ou qui ont été méchants (même ne serait-ce qu'une seule seconde) meurent.
  • En fait, si vous mourez dans la catastrophe, faire une prière juste avant vous permet d'aller au Paradis.
  • Enfin, si vous êtes black avec un DEA en physique quantique, nous seulement vous survivez, mais en bonus, vous finissez avec la fille du Président de la République, TIN-DIN !


Grogrommentaires

    par Wayne, 11 décembre 2009 à 19:29 Citation
  • par Hibi, 11 décembre 2009 à 19:47 Citation
  • par Araignée, 12 décembre 2009 à 12:56 Citation
  • par Kneemerls, 13 décembre 2009 à 11:36 Citation
  • par ZEL, 14 décembre 2009 à 18:08 Citation
  • par LouBrou, 15 décembre 2009 à 02:26 Citation
  • par Valentine, 15 décembre 2009 à 10:29 Citation
  • par Mawy, 15 décembre 2009 à 12:02 Citation
  • par Valentine, 12 janvier 2010 à 13:45 Citation
  • par ZEL, 13 janvier 2010 à 20:46 Citation

Poster un glapissement